Blog

Entretien : Delfyne Gwenn pour Clair de Lune

Delphyne g

Bonjour Delfyne, bienvenue dans cet entretien informel et bien sûr parmi les auteurs de Kelach avec ta trilogie L’Héritage des Feä dont le tome 1, Clair de Lune, vient de paraître.

Bonjour, Grand Manitou des Éditions Kelach, et merci pour ta confiance.

 

Tu es une jeune autrice, même si tu as déjà publié quatre romans en anglais. La question qui me brûle la langue est : pourquoi en anglais ?

L’anglais est une langue qui me parle tant… souvent plus que le français. Pour une raison étrange, les mots me viennent plus facilement. Comme si ma manière de penser, finalement, était structurée à l’anglaise.

C’est une langue qui a absorbé tant de cultures (200 000 mots au dictionnaire), qui est tellement subtile qu’on peut découvrir des mots nouveaux après plus de quinze ans de pratique ; je ne m’en lasse pas.

À mon sens, plus on étudie les langues étrangères, plus on apprécie sa propre langue. Quoi de mieux que quelques notions de latin, de grec, d’allemand et d’anglais pour appréhender l’évolution de la langue, et les influences dans notre bon français ?

Serie fea

Lire la suite

Appel à textes : Terre-Mère, la sélection

Solaris 3365405 1280Image par PIRO4D sur Pixabay

 

Notre anthologie Terre-Mère a trouvé ses auteurs, en voici la liste ainsi que le titre des textes que vous retrouverez dans le recueil :

Anaïs Hay pour « Une autre vie »
Ange Beuque pour « Et le ciel t'écoutera »
Antonin Sabot pour « Sécession »
Audrey Bergerat pour « Oraison terrestre »
Christophe Germier pour « Un os à graver »
Elsa Couderc pour « Méfie-toi de l'eau qui dort »
Jeanne Leclère pour « Champ d'hellébores »
Julia Pinquié pour « Le Chercheur »
Lina Lepetit pour « Cellulose »
Marine Gaulin pour « Mère éternelle »
Matthieu Clerjaud pour « Sous la ferraille, la vie tranquillement pousse »
Minuit pour « L'Auberge des 4 chemins »
Pauline Vetter pour « J'ai la fièvre »
Raven Blacky pour « Hôpivégétal »

Cette anthologie dirigée et corrigée par Cécile Durant sera disponible au début de l'automne 2021.
Suivez-nous (Facebook - Instagram - Twitter) et abonnez-vous à notre newsletter pour ne pas rater sa sortie.

Quant aux autres auteurs et auteures en herbe, d'autres Appels à Textes sont en cours :
dans notre Bosquet Féerique (Jeunesse)
au firmament de nos Cimes Étoilées (Science-Fiction)
et dans les profondeurs obscures de notre Forêt des Maléfices (Frissons)

Germeet pour tous, amoureux de l'étrange et du merveilleux, ne passez pas à côté
de La Marche de l'enfant-saule et de la campagne Ulule en cours.

Entretien : Églantine Gossuin pour Contes nippons

Eglantine g

Bonjour Églantine, après ton passage dans Fantastique au pays de Chièvres, les Lutins de Kelach ont le plaisir de te retrouver dans Contes nippons avec une nouvelle inédite. Question obligée pour les auteurs de cette magnifique anthologie : as-tu, un roman, un film ou plus généralement une œuvre japonaise qui t’a particulièrement marqué et, si oui, pourquoi ?

>> Sans aucun doute les chefs-d’œuvre du cinéma d’animation d’Hayao Miyazaki. Je me remémore la toute première fois où je m’y suis plongée en visionnant Le Château ambulant ; quelle explosion de joie et d’inspiration ! Les couleurs, les musiques, les décors, l’envoûtement tout simplement dans lequel vous emporte chaque détail du film. Rien n’est laissé au hasard avec Mr Miyazaki. D’ailleurs, j’écoute régulièrement les bandes originales des films du studio Ghibli composées par Joe Hisaishi durant l’écriture.

En ce qui concerne la lecture, je garde un souvenir très vif du roman de Takuji Ichikawa Je reviendrai avec la pluie, sa poésie m’a beaucoup émue.

Je reviendrai avec la pluie

« L’Esprit des pivoines » nous transporte en 1274 dans un Japon médiéval à la rigueur hiérarchique. Tu y mets en scène essentiellement des femmes et, de-ci de-là, tu évoques leur condition inférieure au sein d’une société patriarcale. L’écriture est-elle un moyen pour toi de faire passer des messages qui te sont chers ?

>> Tout à fait, en tout cas j’aimerais que ce soit le cas ! Chanteur, dessinateur, poète, écrivain… Tous les artistes veulent faire passer des émotions, des messages textuellement parlant à leur public. Si nous prenons la parole à travers notre art, c’est pour donner quelque chose à autrui et par le retour que lautre nous en fait, l’œuvre prend vie.

Amener une réflexion, un regard sur la condition féminine à cette époque, c’est à la fois permettre un contraste avec la société actuelle, mais aussi mettre en exergue un sujet bien d’actualité dans l’engouement du mouvement #Metoo.

À l’heure du confinement où les chiffres relatifs aux femmes victimes de violence conjugale n’ont fait que grimper, où l’artiste, Hoshi, doit revendiquer son droit de chanter ses propres chansons, où les salaires des hommes sont encore plus élevés que ceux des femmes… La place de la femme dans la société se défend plus que jamais ! Je reste positive, bien entendu, les choses ont bien avancé et c’est là toute l’importance du contraste ! Mais il reste du chemin à parcourir pour qu’un jour, la femme soit pleinement l’égale de l’homme. Alors nous pourrons dire que la société aura enfin évolué.

Scream

À travers « L’Esprit des pivoines », je voulais donner la place aux femmes et montrer leur force.

Toutes ces femmes, ces filles, ces mères, ces sœurs, ces grands-mères, ces amies… qui donnent naissance, élèvent, défendent, aiment, relèvent, travaillent, avancent… pour les leurs ; c’est une forme d’hommage que je leur rends en quelque sorte.

Lire la suite

Pierre Grise

Auteur prolifique et talentueux, Anthony Boulanger a apporté sa « Pierre Grise » à l'univers d'Orobolan créé par Mestr Tom.

Petit rappel : ce monde essentiellement médiéval fantastique* s'étend sur plusieurs millénaires et sur plusieurs continents permettant à chaque roman d'être indépendant des autres tout en s'inscrivant dans l'histoire globale d'une planète.

Pierre Grise a la particularité d'être un regroupement de nouvelles liées par un fil rouge : Arckriel est un apprenti paladin et, au détour de son enseignement, il va découvrir les différentes variétés de cet ordre à travers les récits de ses professeurs. Vous découvrirez les Forestiers, les Invocateurs, les Guérisseurs, et bien d'autres dans autant d'histoires palpittantes.

Pour vous, voici un extrait de la première histoire  en cliquant sur la couverture :
Et c'est ICI pour acquérir Pierre Grise.

 

9782490647477

* L'histoire s'étend de l'époque barbare à une époque futuriste pour deux histoires (la dernière du « Cycle des Gardiens » et la « Fin des Maspian » à paraître le 9 septembre 2021.) 

Entretien avec Nathalie Le Reste

Aujourd'hui nous avons le grand plaisir d'échanger avec Nathalie Le Reste, illustratrice de la trilogie Angélica Brise Contre les Dragons écrite par Minuit.

Bonjour Nathalie.

>> Bonjour les Lutins, il y a tellement de choses qui m’ont séduite dans cette trilogie.

Tu es l’illustratrice d’Angélica Brise Contre les Dragons, couvertures, lettrines et bonus. Un style en parfaite adéquation avec ce superbe roman jeunesse. Quel est l’aspect de cette trilogie que tu as pu lire dans son entier qui t’a le plus séduite ?

>> Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé l’univers que Minuit a créé. Ce monde fantasy qui m’a rappelé Harry Potter, Bilbo le Hobbit, Merlin l’enchanteur, les récits arthuriens, les voyages de Marco Polo où le réel se mêle au merveilleux !

Et puis, l’humour. Je trouve qu’Angélica est un condensé d’humour et de bonne humeur, par ces jeux de mots, ces recettes de cuisine, la vitalité de son héroïne…

C’est aussi une envie de prendre en main son destin. Cette jeune fille nous apprend à ne pas se laisser abattre par les évènements, elle prend les choses en main, réfléchit à ses soucis et relève les défis ! C’est un bel exemple à suivre !

 

Av2

 

Parle-nous un peu de ton univers d’illustratrice. Celui-ci est-il exclusivement tourné vers la jeunesse ou s’ouvre-t-il sur d’autres horizons et lesquels ?

>> Je suis issue du monde de la calligraphie. Depuis toute petite, je reste fascinée par les lettres, leurs formes, leur significations, leurs histoires. En CP, je passais des heures à regarder mon livre d’école, les arrondis des b, des d, des p étaient parfaits. La typo de ces lettres me fascinait déjà ! J’ai passé des heures à aligner des lettres de toutes les époques avec divers outils, plumes métalliques, calames, outils contemporains, etc.

Peu à peu, les lettres m’ont ouverte au dessin, à la peinture. (Actuellement, j’aime peindre de grandes huiles…) Ce que je recherche avant tout c’est l’émotion et la vibration du trait, de la trace, du dessin, de la couleur. Je préfère un dessin empli d’émotions qu’un dessin relevant d’une pure technique.

J’aime aussi que l’on suggère les choses, et que le spectateur puisse faire une partie du travail.

Lire la suite

Les Trois Coups du spectre

Avec « Les Trois Coups du spectre », Louise Roullier nous plonge dans une rivalité entre deux grandes maisons japonaises de joueurs de go. Une partie emblématique va se dérouler et du résultat la position de chacun pourrait changer. Mais l'astuce et l'intelligence ne sont peut-être pas les seuls atouts d'un des joueurs…

En rejoignant les Contes nippons, cette nouvelle très réussie s'adjoint une magnifique illustration réalisée par Romane Gobillot.

L'ambiance est au rendez-vous et la tension ne fera que monter alors que la partie avance. 
Découvrez le début de l'affrontement en cliquant sur la couverture ci-dessous :

Nippon couv

Une anthologie à acquérir ICI.

Maître Kram

Alors que la sortie du deuxième dit d'Angélica Brise Contre les Dragons se profile d'ici la fin mai (ou au pire début juin), pour ceux qui n'ont pas encore eu le plaisir de découvrir le premier dit, Maître Kram, nous vous en proposons un peu plus bas le début.

Vous ne pourrez qu'être séduit par cette jeune fille courageuse qui va partir dans le pays de ces monstres qui dominent les hommes que sont les dragons. Pour les combattre ? Certainement pas, Angélica veut reproduire l'exploit de la Princesse Promise qui avait volé le premier secret des dragons. En effet, Angélica, fille de rien, espère se faire passer pour un princesse et devenir captive des reptiles géants pour leur dérober leur second secret…

Une aventure qui va l'amener à des rencontres étonnantes et des découvertes inattendues.

Une trilogie dite « jeunesse » qui séduira tous les âges par son originalité et sa qualité. Laissez-vous charmer comme de nombreux autres qui attendent avec impatience la suite. ICI.

Pour le début, cliquez sur la couverture :

Angelica brise t1 1

La Marche de l'Enfant-Saule

D'ici peu, nous allons vous inviter à un voyage merveilleux à travers le projet de La Marche de l'enfant-saule.

M.E.S teasing 1

 

Mais qu'est-ce que La Marche de l'enfant-saule ?

 

Il s'agit d'un roman écrit par Christophe Guillemain.

Son récit chargé de poésie et de merveilleux nous conte l'histoire du jeune Vitor sur la tête duquel émerge un étrange végétal. La maladie est rapidement diagnostiquée et Vitor va devoir entamer une longue marche dans la vaste forêt qui entoure ce monde en quête de guérison. Il y croisera des personnages étranges, parfois eux aussi malades, parfois non, dont Mélios et Tima, compagnons de fortune ou… d'infortune.

Tima reduitImpossible que les Lutins restent insensibles à ce périple empli de beauté, mais aussi d'une réelle profondeur et de réflexion. Le président de notre association, Frédéric, qualifie cette histoire « d'un croisement moderne entre Le Petit Prince (de Saint-Exupéry) et Alice aux pays des merveilles (de Lewis Carroll), même si le propos est autre ».
Ne pouvant laisser ce texte qui l'a touché, il a proposé à l'auteur, Christophe Guillemain, d'en faire plus et de mettre en valeur sa poésie en le transformant en roman « graphique ». Non pas une BD, mais un roman illustré, aux pages construites et agrémentées d'éléments de décors. Christophe a été enthousiaste, le contrat été signé, restait à trouver l'illustrateur-trice adéquat-e et le financement.

C'est sur Nadia M. que Frédéric s'est arrêté de suite via une illustration d'une nouvelle (dans Revenir de l'avenir pour ne pas citer ces talentueux concurrents et amis). Son coup de crayon clair, pas surchargé et adulte, et ses couleurs pastel en touches sublimes l'ont séduit et ont également convaincu notre auteur.
Mieux encore, ce premier choix fut le bon car Nadia M a de suite adhéré elle aussi au projet. L'histoire commençait bel et bien.

Lire la suite

Les contes de la Nuit

Voici un des opus les plus ténébreux de la série des Contes des Deux Contés, univers créé par Mestr Tom.

C'est l'auteure Nimu qui s'est jetée à l'eau pour écrire le destinée de Sombre. Une femme blessée et sévère qui cache cependant peut-être un coeur... mais pas pour les garnements qu'elle punit sans hésiter. Elle dispose sous ses ordres d'armées terribles et en particulier des Cauchemars qui distribuent les Mauvais Rêves aux enfants humains désignés par Sombre. Elle désire depuis longtemps renverser le Comté des Fins Heureuses. Une guerre fratricide s'annonce, mais derrière, une menace bien plus terrible se dessine pour l'Île magique. 

Découvrez ici l'introduction qui a bien plus d'importance qu'il n'y parait, mais aussi le début du récit avec Lilith la Vicking avant de faire un saut pour le retour de Sombre... Le retour ??

Un roman un peu plus mature dans l'écriture et certains thèmes, peut-être à réserver aux 10 ans et, pour le coup, bien plus.
En bonus : les illustrations de Romane Gobillot.


Cliquez sur la couverture pour lire les extraits :

C4 de la nuit

Vous avez aimé, c'est ICI pour vous le procurer.

et n'oubliez pas de vous abonner à notre Newsletter pour ne rien rater de nos futures parutions

Minuit à la rencontre de ses lecteurs.

Minuit l'auteure d'Angélica Brise Contre les Dragons et son illustratrice Nathalie Le Reste ne sont pas en reste pour promouvoir le premier tome de cette très belle trilogie qui séduit petits et grands.

Après un entretien à Radio Alto, elles n'hésitent pas à aller à la rencontre de leurs lecteurs dans les collèges. Des échanges nombreux pour présenter Angélica, sa création et leur travail. Des retours heureux dont elles nous offrent leur ressenti et quelques photos, parfois floutées.

Lire la suite

Les Contes Hors-série

C'est aujourd'hui que parait la seconde éditions des Contes Hors-série de Mestr Tom avec quelques modifications sur la couverture pour l'essentiel afin d'harmoniser la série des Contes des Deux Comtés et une nouvelle correction par Clémence Chanel.

Avec cette seconde édition, les Contes Hors-série s'échappent de notre Boutique pour aller coloniser aussi vos libraires et plateformes qui peuvent désormais le commander.

Retrouvez neuf nouvelles de qualité qui vous feront découvrir ou explorer un peu plus l'île des Deux Comtés avec ses menaces et ses joies, ses monstres et ses créatures féeriques. Un recueil catégorisé bien vite jeunesse (8-12 ans) mais qui très certainement est capable de séduire un plus large publique.

Cliquez sur la couverture pour en savoir plus

9782490647453

Joli Mois de Mai

En ce bon matin, en la contrée fertile de Kelach, les lutins s’éveillent, impatients. C’est que nous sommes la première aube de mai, ce n’est pas rien. Ils se vêtent et bondissent hors de leur tanière pour se ruer auprès du champ. Le lutin jardinier les a devancés et ils le trouvent tout dépité. Point de blanches clochettes, que du vert à perte de vue. Il est vrai que la joie de l’année par le Mal C. a bien été amputée.

 

Lily of the valley 259644 640

 

Mais point de défaitisme chez nos lutins. Courage, travail et espoir ne sont point de vains concepts en leur cœur. Il faut agir et vite avant que l’aube ne passe au matin, nombreuses sont les âmes qui attendent les bienfaits vertueux de ce jour. Le lutin jardinier prend les choses en main, donne ses ordres avec bienveillance et s’active derechef.

Bien vite, le nécessaire au grand sortilège qu’il envisage est réuni et tous les lutins de Kelach sont prêts à donner de leur personne. Le lutin jardinier se saisit d’une magnifique plume aux couleurs coruscantes – une plume d’hippogriffe, cela va de soi. Il déroule un vierge parchemin de teinte crème dans lequel des pétales enchâssés apportent de la gaîté. Pour contraster, l’encre est d’un noir de jais et bien entendu d’essence sympathique.

 

Bird feather 2505306 640

 

L’ingrédient le plus important n’en demeure pas moins l’imaginaire lumineux des lutins de Kelach. Peu importe le genre, Auteurs (es), Illustrateurs (trices), Correctrices, Directrices de Collection, Graphistes, Administrateur (trice), tous donnent sans compter. C’est important, il le faut. L’encre s’imprègne bien vite de leurs bienfaits, la plume vole et virevolte sur le papier mâché et bientôt le charme s’opère.

En un clin d’œil et une pensée créatrice, les mots adorés effacent les maux du cœur et de l’esprit. Le vert pâturage s’ébroue, les tiges frémissent, les feuilles s’épanouissent et bientôt les clochettes fleurissent et recouvrent d’un blanc étincelant en gouttes de rosée, les brins de muguet. Un parfum enivrant envahit la contrée de Kelach. La joie explose.

 

Flowers 4240129 640

 

Juste à temps pour que nous vous livrions de tout notre cœur et notre imaginaire, à vous, fervents lecteurs de tout âge, une brassée de bonheur en ce premier mai.

 

Lily of the valley 4166958 640

 

(Cette petite improvision a été réalisée par Frédéric Gobillot)

Les malefices de Maijo

Second extrait que nous publions des Contes nippons avec le début de la nouvelle "les maléfices de Maijo" de Frédéric Gobillot.
Nous y retrouvons deux styles d'inspiration japonaise. D'une part et de toute évidence, l'univers des mangas avec quelques clins d'oeil évidents dont un personnage inspiré du fameux Roronoa Zoro de One Peace.D'autre part les films d'horreur asiatiques avec ses spectres  et yokaïs démoniaques. Deux mondes qui s'entrechoquent dans cette nouvelle, mélange d'action et d'horreur. Folie, ambition dévorante et vengence se cotoient dans un texte dynamique qui laisse quelques portes ouvertes si l'envie et le temps venaient à l'auteur d'écrire d'autres épisodes de cette section d'intervention très spéciale.

à découvrir en cliquant sur la couverture ci-dessous :

Nippon couv

Une anthologie à acquérir - par exemple - sur notre boutique.

Et n'oubliez pas de faire connaître notre blog, notre site et nos publications.
MERCI

Interviews : Clémence Teixeira pour Demain nos libertés

Clemence t

Bonjour Clémence. Avant tout peux-tu te présenter à nos lecteurs ? Qui es-tu et surtout quel est ton genre de prédilection en littérature ?

>> Je m’appelle Clémence, j’étudie l’histoire parce que ça me passionne, parfois je voyage, d’autres fois je lis ou je joue, et le reste du temps, j’écris. C’est quelque chose qui me suit depuis des années. J’écris principalement de l’imaginaire, tout particulièrement de la fantasy, même si ces derniers temps j’essaie de m’ouvrir à d’autres genres, tout doucement, notamment par le biais de nouvelles relativement courtes. J’écris beaucoup de littérature jeunesse, c’est quelque chose d’important à mes yeux et de très riche, je trouve.

Ta nouvelle Tenna est parue dans la très intéressante anthologie dystopique réunie par Cécile Durant, « Demain : nos libertés ». Selon ma lecture, Tenna est un entre-deux, un monde entre la réalité et le virtuel. Est-ce bien cela ? D’où t’est venu le nom de « Tenna » ?

>> Oui, en quelque sorte, on peut dire que Tenna est un entre-deux. Il est virtuel parce qu’on ne s’y rend qu’en esprit, mais très réel dans ce qu’il peut infliger aux extracteurs comme Lara. On voit aussi que c’est un espace assez libre, en fin de compte. En y repensant, j’y vois presque quelque chose de proche de notre imagination : on y est sans l’être, on y est assez libre, mais il y a des limites et des obstacles. Pour le nom « Tenna », j’ai voulu donner un peu cet aspect quasi « monde parallèle », j’ai pris « Terra » et j’ai mis des N, tout simplement, parce que j’aime la sonorité, plus ronde, plus douce qu’un R.

 

Demain nos libertes

 

Ta dystopie est un monde sombre dans lequel même les souvenirs heureux sont contrôlés par les gouvernants. Les souvenirs sont le fondement de notre être et de notre personnalité ; peux-tu nous dire en quoi les dirigeants de Tenna voient dans les souvenirs une menace ?

>> Les souvenirs ont un côté double tranchant. En tant qu’éternelle nostalgique, je sais que les souvenirs ne nous aident pas toujours à aller de l’avant, mais je sais aussi que ça me terrifierait qu’on me prenne mes souvenirs heureux. Finalement, avoir le contrôle sur les souvenirs des gens, ça permet de contrôler en partie leur identité et leurs émotions, donc en tant que dirigeant, on peut faire plus ou moins ce qu’on veut sans rien craindre.

Lire la suite

Sourtha

Si vous ne connaissez par l'univers d'Orobolan, nous vous invitons à le découvrir à l'occasion de la publication de la seconde édition du roman Sourtha en cette fin avril 2021.
Si chaque roman de cet univers peut se lire indépendamment des autres, Sourtha a la particularité d'être à l'origine de ce monde et des maux qui le rongeront pendant des millénaires.

Dans l'univers créé par Mestr Tom, ce premier tome est écrit par le novelliste et romancier Richard Mesplède. Il vous fait découvrir la civilisation avancée des Elios qui se pare d'une science magique leur permettant, entre autre, de se téléporter à travers des plateformes. Ils vivent essentiellement sur le continent de Sourtha et sont servis par les Belladones (issus du continent de Tialora - voir la Geste d'un Tisserand). L'organisation politique des premiers n'est pas sans faire penser à la Rome antique et inévitablement des complots et des conflits d'intérêts se trament dans les hautes sphères dirigeantes. Des tensions d'autant plus grandes que le fluide mystique qui est le fondement de leur science s'amoindrit et que la solution proposée par Pandore divise.
La tourmente qui s'annonce pourrait emporter avec elle les Elios, dont les enfants Mogdolan, Tholl et Elénia, à moins que leur destin ne soit tout autre...

Un magnifique roman entre manigances, aventures, traitrises, magie et cataclysme, qui bénéficie en plus des magnifiques illustrations du grand illustrateur qui n'est plus à présenter : Michel Borderie.

Afin de découvrir la plume de Richard Mesplède et les premisses de l'histoire nous ne vous offrons pas un, mais bel et bien deux extraits tirés du début de Sourtha (cliquer sur la couverture).

9782490647026

 

Festival Elfics 2021

C'est avec grand plaisir que quelques salons et dédicaces donnent des signes de reprise.
Parmi ceux-ci, le Festival Elfics qui se tiendra sur le campus universitaire de Gif-sur-Yvette dans le 91, le samedi 22 mai, de 10 h à 17 h (si couvre-feu) ou 19 h (si plus de couvre-feu).

 

Elfics kelach 2021

Lire la suite

Angélica Brise à la radio, partie 3

Troisième et dernière partie de l'entretien donné à Marion de Radio Alto au sujet d'Angélica Brise contre les Dragons
L'auteure Minuit et l'illustratrice Nathalie Le Reste parlent de la conception du livre, de la littérature jeunesse et font même une incartade sur la cuisine, passion de l'héroïne du roman.
Un interview fort sympathique à découvrir en podcast sur notre chaîne YouTube.

Et pour les retardataires :
Lien vers la première partie de l'entretien >> Partie 1
Lien vers la deuxième partie de l'entretien >> Partie 2

Et pourquoi pas vous abonner à notre chaîne YouTube et même à notre blog !!

Interview : Franck Stevens pour Demain : nos libertés

Bonjour Franck. Tes nouvelles n’ont pas attendu les Éditions Kelach pour être publiées. Écris-tu depuis ton plus jeune âge ?

>> J’ai commencé à écrire dès l’instant où j’ai pu tenir un crayon, au grand désespoir de mes parents, condamnés d’abord à me lire mes assemblages de lettres dépourvus de sens (ma première œuvre, « ABDFXBGIAB », reste l’une de mes favorites), puis à effacer mes premiers slogans révolutionnaires de leurs murs fraîchement peints.

AbdfxbgiabBientôt en boutique ?

Inspiré par les maîtres du neuvième art, je me suis ensuite lancé dans la bande dessinée en remplissant des dizaines de cahiers de brouillon de crobars involontairement abstraits. Cette phase de ma carrière a toutefois pris fin brutalement suite à un terrible accident : la réalisation soudaine que je n’ai aucun talent pour le dessin !

Je me suis donc rabattu vers l’écriture et je ne me suis jamais arrêté depuis, à part pour dormir, manger, lire, gagner ma vie de façon plus honnête et, très occasionnellement, pour me brosser les dents.

 

Ta bibliographie laisse à penser que tu es plutôt « nouvelle ». Est-ce une préférence exclusive ou le roman t’attire-t-il aussi ? As-tu un projet en ce sens ?

>> L’avantage des nouvelles est qu’elles obligent à être concis ! J’ai tendance à dépasser la longueur prévue d’un récit par un facteur deux ou trois, et à devoir ensuite tailler cette masse brute de mots pour en tirer les éléments vraiment cruciaux du récit. Cela m’oblige parfois à réécrire chaque phrase en utilisant les mots les plus brefs et percutants, quitte à [note de la rédaction : dans un souci de protection de la santé mentale de nos lecteurs, les deux mille lignes suivantes, consacrées à l’importance de la brièveté, ont été omises de cette interview].

Les nouvelles ont aussi l’avantage de pouvoir être écrites en un laps de temps raisonnable, de servir de bon terrain d’entraînement pour s’attaquer à différents genres littéraires en essayant différents styles, et d’apprendre rapidement de ses erreurs pour mieux s’adapter aux attentes du public.

Rejet

Les nouvelles technologies ont réduit notre capacité de concentration et nous offrent en permanence des milliers de distractions potentielles qui sont autant de concurrents pour tout nouveau récit. Rares sont les lecteurs prêts à investir le temps nécessaire pour lire un roman écrit par un auteur peu connu, mais plus nombreux sont ceux prêts à risquer dix minutes de leur vie en lisant une nouvelle au titre intrigant ! Je pense donc que les nouvelles et la microfiction ont un bel avenir.

Malheureusement, la brièveté implique de faire des sacrifices, en privilégiant par exemple une « grande idée » excitante au détriment du développement des personnages. C’est pour mieux explorer ces aspects que je travaille depuis quelques années, quand j’ai du temps entre deux projets, sur un roman de fantasy.

Sans vouloir révéler de spoiler d’élément-clé de l’intrigue susceptible de gâcher le plaisir de la découverte, je peux déjà annoncer qu’il contiendra un nombre potentiellement surprenant d’elfes-robots (compris quelque part entre « dix mille milliards » et « zéro »).

 

Lire la suite

Fantasy à la Carte : Fantastique en Pays de Chièvres.

Une nouvelle fois, merci à Fantasy à la Carte pour avoir consacré une chronique à un de nos ouvrages.
Cette fois, ils ont découvert Fantastique en Pays de Chièvres, très belle anthologie de 6 nouvelles par 4 autres vivants dans la région de Chièvres en Belgique.
 

Chievres

Découvrez le billet de Fantasy à la Carte et égarez-vous sur ce très bon site pour découvrir d'autres chroniques en cliquant ci-dessous :

Logo fantasy carte 2

Angélica Brise à la radio, partie 2

Voici la deuxième partie de l'interview donné à Radio Alto par Minuit et Nathalie Le Reste.
Pour ceux qui auraient raté la première partie, c'est par ici : LIEN.

Nathalie nous parle des illustrations et de ses sources d'inspiration qui vous feront voyager dans le temps jusqu'à un livre très ancien…
Minuit évoque sa collaboration avec Nathalie, mais aussi avec Bérengère Bouffaut, directrice de collection et correctrice, ainsi que son parcours éditorial.

 

 

À suivre dans une troisième et ultime partie.

Découvrez le dernier tome
de la série des Contes des Deux Comtés

9782490647521

   Un roman qui clôture une ère de l'île aux deux royaumes,
aventure et magie pour les 8-12 ans.

Et n'oubliez pas notre campagne Ulule pour La Marche de l'enfant-saule