Entretien

  • Interview live : Minuit & Rodolphe Le Dorner

    Sous l'égide de Bérengère Bouffaut, leur directrice de collection, Minuit et Rodolphe Le Dorner se sont livrés en direct au jeu des questions-réponses sur leur série respective.

    Pour rappel :

    Angelica brise t1 1Minuit est l'auteure de la série jeunesse à succès :Angélica Brise Contre les Dragons. Cette trilogie vous invite à suivre les pas d'Angélica dans un monde médièval sous la domination des dragons. La jeune fille, pauvresse travaillant dans une auberge, décide de se faire passer pour une princesse afin d'être captive des tyrans reptiliens. Son but est de découvrir le secret qui leur permet de dominer les hommes. Mais les dragons sont-ils réellement les monstres qu'elle imagine ? La découverte de leur monde va remettre en question ses convictions et sa mission. Peut-elle trahir Maïtre Kram ? Cette histoire riche en humour qui renverse les codes et fustige les préjugés séduit aussi bien les enfants (dès 8 / 10 ans) que les adultes.

     

     

     

    9782490647538 1Rodolphe Le Dorner, quant à lui, propose aux lecteurs une duologie qu'il qualifie lui même de thriller fantastique; il s'agit de Virtuels. En 2076 alors qu'un milliard d'humains expérimentent le Projecteur Virtuel pour la cérémonie d'ouverture des JO de Paris, la machine plante, emprisonnant l'esprit de l'ensemble des connectés dans un espace virtuel vide. Peu à peu, les virtels apprennent à mannipuler cette irréalité pour se construire une vie, mais très vite deux factions s'opposent : ceux qui veulent rester et ceux qui veulent trouver un moyen de réintégrer leur corps. Dans le réel, privé d'un milliard d'individus, la situation dérape, les gouvernements s'effondrent brisant les pays en plusieurs duchés. Dans ce marasme, Léonie, chef de la sécurité des JO, tente de retrouver Sergeï Ismanov, créateur du Projecteur Virtuel qui a disparru le jour où la machine a déraillé. Simple défaillance ou machination terroriste ? Léonie veut résoudre le mystère et sauver les virtels au corps catatonique d'autant que son compagnon Quentin fait partie des victimes. Un récit intelligent et bien mené qui réjouira autant les amateurs de SF que de thrillers.

     

     

    Et maintenant découvrez le replay de leur live :

     

     

     

    Lire la suite

  • Interview : Christophe Germier pour "Un os à graver"

    Bonjour Christophe, c’est à l’occasion de l’AT Terre Mère que tu as rejoint les auteurs des Lutins de Kelach. Publié depuis 2017, tu es un nouvelliste prolifique. Comment choisis-tu les AT auxquels tu vas participer ? Pourquoi t’être arrêté sur Terre Mère ?

    Prolifique ! Carrément ! On va surtout dire que c’était le cas quand j’avais un peu plus de temps libre, et aussi étrange que cela puisse paraître, avant la période 2020-2021. Certaines nouvelles publiées ces deux dernières années sont en réalité des sélections ultérieures qui ont connu quelques ralentissements avant d’être menées à terme. En ce qui concerne le choix des appels à textes, j’avoue : c’est à l’inspiration. Certains appels me parlent tout de suite, d’autres non. Terre Mère a rapidement résonné en moi, cela m’a permis de coucher sur le papier une idée qui mûrissait depuis quelque temps déjà.

    9782490647613

    Lire la suite

  • Interview vidéo de Rodolphe Le Dorner (partie 2/6)

    9782490647538 1

     

    Vous avez été passionnés par la première partie de cette interview sur le mode Trivial Pursuit ?


    Après le camembert « Divertissement », attaquez-vous aux Sciences naturelles avec la question verte posée par Bérengère à notre auteur Rodolphe Le Dorner.

    Pour en découvrir davantage sur Virtuels, c'est juste là :


     

  • Interview vidéo de Rodolphe Le Dorner (partie 1/6)

    Les Lutins de Kelach ont beaucoup de chance. Après avoir découvert les talents d'auteur de Rodolphe Le Dorner dans sa nouvelle « Promotio » sélectionnée par Cécile Durant pour notre incontournable anthologie Demain : Nos libertés (toujours d'actualité), celui-ci a accepté de revenir pour « 8 », nouvelle horrifique des Contes nippons (sélectionnée pour participer au prix Masterson 2021), avant de nous proposer de ramener dans notre giron l'excellent Virtuels que certains d'entre nous avaient déjà découvert (Chronique).

    9782490647538 1


    Sous l'égide de notre proactive directrice de collection Bérengère Bouffaut, le premier tome judicieusement intitulé De l'Homo avatar est paru fin août et la suite est prévue pour le premier trimestre 2022. Nouvelle relecture, nouvelle mise en page et nouvelle couverture créée par Rodolphe lui-même subliment cette histoire qui plonge 1 milliard d'esprits dans l'enfermenent d'un monde virtuel ; une catstrophe pour eux, mais aussi pour le monde réel.


    Pas encore convaincu ? Alors, découvrez l'interview vidéo (en 6 parties) initiée par Bérengère. Comme vous allez le découvrir, elle a trouvé une approche originale qui emprunte à un jeu de société bien connu. Rodolphe et Bérengère nous gâtent avec cet entretien, alors n'en manquez pas une miette en commençant par la première partie.

  • Interviews : Clémence Teixeira pour Demain nos libertés

    Clemence t

    Bonjour Clémence. Avant tout peux-tu te présenter à nos lecteurs ? Qui es-tu et surtout quel est ton genre de prédilection en littérature ?

    >> Je m’appelle Clémence, j’étudie l’histoire parce que ça me passionne, parfois je voyage, d’autres fois je lis ou je joue, et le reste du temps, j’écris. C’est quelque chose qui me suit depuis des années. J’écris principalement de l’imaginaire, tout particulièrement de la fantasy, même si ces derniers temps j’essaie de m’ouvrir à d’autres genres, tout doucement, notamment par le biais de nouvelles relativement courtes. J’écris beaucoup de littérature jeunesse, c’est quelque chose d’important à mes yeux et de très riche, je trouve.

    Ta nouvelle Tenna est parue dans la très intéressante anthologie dystopique réunie par Cécile Durant, « Demain : nos libertés ». Selon ma lecture, Tenna est un entre-deux, un monde entre la réalité et le virtuel. Est-ce bien cela ? D’où t’est venu le nom de « Tenna » ?

    >> Oui, en quelque sorte, on peut dire que Tenna est un entre-deux. Il est virtuel parce qu’on ne s’y rend qu’en esprit, mais très réel dans ce qu’il peut infliger aux extracteurs comme Lara. On voit aussi que c’est un espace assez libre, en fin de compte. En y repensant, j’y vois presque quelque chose de proche de notre imagination : on y est sans l’être, on y est assez libre, mais il y a des limites et des obstacles. Pour le nom « Tenna », j’ai voulu donner un peu cet aspect quasi « monde parallèle », j’ai pris « Terra » et j’ai mis des N, tout simplement, parce que j’aime la sonorité, plus ronde, plus douce qu’un R.

     

    Demain nos libertes

     

    Ta dystopie est un monde sombre dans lequel même les souvenirs heureux sont contrôlés par les gouvernants. Les souvenirs sont le fondement de notre être et de notre personnalité ; peux-tu nous dire en quoi les dirigeants de Tenna voient dans les souvenirs une menace ?

    >> Les souvenirs ont un côté double tranchant. En tant qu’éternelle nostalgique, je sais que les souvenirs ne nous aident pas toujours à aller de l’avant, mais je sais aussi que ça me terrifierait qu’on me prenne mes souvenirs heureux. Finalement, avoir le contrôle sur les souvenirs des gens, ça permet de contrôler en partie leur identité et leurs émotions, donc en tant que dirigeant, on peut faire plus ou moins ce qu’on veut sans rien craindre.

    Lire la suite

Notre retour sur les Imaginales

Ig annonce imaginales 20224 2 1024x1024

Et bientôt aux Éditions Kelach :

Domino 2