Entretien avec Nathalie Le Reste

Aujourd'hui nous avons le grand plaisir d'échanger avec Nathalie Le Reste, illustratrice de la trilogie Angélica Brise Contre les Dragons écrite par Minuit.

Bonjour Nathalie.

>> Bonjour les Lutins, il y a tellement de choses qui m’ont séduite dans cette trilogie.

Tu es l’illustratrice d’Angélica Brise Contre les Dragons, couvertures, lettrines et bonus. Un style en parfaite adéquation avec ce superbe roman jeunesse. Quel est l’aspect de cette trilogie que tu as pu lire dans son entier qui t’a le plus séduite ?

>> Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé l’univers que Minuit a créé. Ce monde fantasy qui m’a rappelé Harry Potter, Bilbo le Hobbit, Merlin l’enchanteur, les récits arthuriens, les voyages de Marco Polo où le réel se mêle au merveilleux !

Et puis, l’humour. Je trouve qu’Angélica est un condensé d’humour et de bonne humeur, par ces jeux de mots, ces recettes de cuisine, la vitalité de son héroïne…

C’est aussi une envie de prendre en main son destin. Cette jeune fille nous apprend à ne pas se laisser abattre par les évènements, elle prend les choses en main, réfléchit à ses soucis et relève les défis ! C’est un bel exemple à suivre !

 

Av2

 

Parle-nous un peu de ton univers d’illustratrice. Celui-ci est-il exclusivement tourné vers la jeunesse ou s’ouvre-t-il sur d’autres horizons et lesquels ?

>> Je suis issue du monde de la calligraphie. Depuis toute petite, je reste fascinée par les lettres, leurs formes, leur significations, leurs histoires. En CP, je passais des heures à regarder mon livre d’école, les arrondis des b, des d, des p étaient parfaits. La typo de ces lettres me fascinait déjà ! J’ai passé des heures à aligner des lettres de toutes les époques avec divers outils, plumes métalliques, calames, outils contemporains, etc.

Peu à peu, les lettres m’ont ouverte au dessin, à la peinture. (Actuellement, j’aime peindre de grandes huiles…) Ce que je recherche avant tout c’est l’émotion et la vibration du trait, de la trace, du dessin, de la couleur. Je préfère un dessin empli d’émotions qu’un dessin relevant d’une pure technique.

J’aime aussi que l’on suggère les choses, et que le spectateur puisse faire une partie du travail.

Quelles sont tes techniques favorites ? Crayon ? Peinture ? Encre ? Tablette ?

>> Toutes les techniques sont bienvenues. J’aime passer de l’une à l’autre ! Les sensations sont tellement différentes entre le crayon, la plume, le numérique ! La technique va dépendre de ce que j’ai envie d’exprimer surtout.

Mais, en vrai, ma technique favorite est celle que je viens de découvrir, celle que j’essaie de comprendre et de maîtriser. Je m’ennuie vite avec un outil dont j’ai fait le tour parce que j’ai tendance à refaire la même chose encore et encore…

Une nouvelle technique, c’est prendre le risque de se tromper, et se tromper permet d’ouvrir une porte sur un univers inconnu ! En atelier, je fais parfois peindre les enfants avec le manche du pinceau ou les yeux fermés ! Ça ouvre des perspectives nouvelles !

 

Caryons nathalie

 

As-tu des artistes qui t’inspirent particulièrement ?

>> Oui, beaucoup-tellement !

Allez, pêle-mêle : Monet, Rothko, Twombly, Vermeer, Botticelli, Frida Kahlo, Turner, Vigée Le Brun, Marie Laurencin, Charles Addams, les livres anciens (livre de Kells, Les Très Riches Heures du duc de Berry), j’en oublie, il y a tellement d’artistes qui me fascinent !

Et je pleure d’émotion devant l’art pariétal quand je visite une grotte ornée… !

Mais je m’inspire aussi beaucoup de musiques, de films, de livres. Tout ce qui nous fait plonger dans une ambiance ! Je ne travaille qu’en musique. C’est ce qui me permet de couper le quotidien et d’enrichir les ambiances que je veux rendre.

Je suis gourmande de tout ce qui nous enrichit !

 

Lever de soleil

Claude Monet : Lever de soleil

 

En littérature, quel genre à ta préférence ? Hormis Minuit ? As-tu un auteur (ou une bien sûr) qui a tes faveurs ?

Je lis environ 130 livres par an, je saute donc allègrement d’un(e) auteur(e) à un(e) autre. J’aime beaucoup la littérature jeunesse, et nous avons actuellement la chance d’avoir des auteur(e)s excellent(e)s dans ce domaine.

Pour n’en citer que quelques-uns parce que le choix est terriblement difficile…

Nous suivons à la maison toutes les publications jeunesse et adulte d’Érik L’Homme, de Jean-Claude Mourlevat, d’Anne-Laure Bondoux, de Vincent Villeminot, d’Éric Boisset, de Sylvain Tesson…

Mais je passe aussi volontiers par la case S-F, voire fantasy avec Jack Vance, Marion Zimmer Bradley, René Barjavel, Roger Zelazny…

Je peux citer aussi moult tirades de Cyrano de Bergerac, d’Edmond Rostand, que je connais par cœur, c’est une pépite ! J’adore Alexandre Dumas et Émile Zola !

Et puis je lis beaucoup de livres anglais ! J’évite de lire une traduction.

D’ailleurs, je me suis beaucoup inspirée des couvertures de livres jeunesse anglo-saxons pour Angélica ! J’aime beaucoup leurs couvertures, je les trouve décomplexées, moins soumises à des codes rigides !

Pour en revenir à Maître Kram, comment s’est passée ta collaboration avec l’auteure. Tu as proposé les illustrations et elle les a validées ou est-ce une réflexion commune dès le début ?

>> J’ai d’abord lu la trilogie en entier, et puis je me suis laissée envahir par l’univers, par les images qu’il m’a suscitées. J’ai ensuite épluché des livres enluminés, notamment le livre de Kells. J’ai collecté différentes représentations de dragons, de différentes époques. Et puis j’ai dessiné Angélica, Maître Kram… À la manière des enluminures celtes, j’ai représenté les Dragons de profil, les humains de face. J’ai testé le feutre, le monotype, l’encre de Chine…

Et quand j’ai commencé à être satisfaite de mes premiers croquis, je les ai soumis à Minuit, qui m’a dit : « C’est exactement ce que j’imaginais comme illustrations ! » Donc, ça collait ! Alors, j’ai foncé !

Angelica brise t1 1

As-tu dans cette superbe trilogie, un dragon préféré et pourquoi ? (Sans divulgacher bien sûr.)

>> Eh bien, sans surprise, j’aime beaucoup Maître Kram ! Il est très complexe ! Il fait peur, mais reste attachant ! Il semble à la fois naïf et rusé ! On ne sait jamais vraiment ce qu’il pense, mais on a envie de lui faire confiance. Il représente notre part de lumière, mais aussi notre côté sombre, obscur, caché !

Le duo Angélica/Kram fonctionne très bien je trouve !

Je te remercie pour cet interview et te laisse le mot de la fin :

>> Eh bien, nous en sommes en ce moment aux premiers retours des premiers lecteurs. Et cela me fait très plaisir que ces retours soient si enthousiastes ! Que ce soit de la part des enfants ou des adultes (dans Angélica, il y a plusieurs niveaux de lecture), nous avons beaucoup d’appels pour le deuxième tome !* Savoir que ce livre, cet univers, provoque un moment de plaisir aux lecteurs est un vrai bonheur. Certains de nos jeunes lecteurs l’ont lu jusque tard dans la nuit, en cachette des parents ! C’est vraiment chouette !

Alors, merci beaucoup les Lutins de nous avoir permis d’aller au bout de ce projet ! Cela reste un vrai plaisir de partage… Entre vous, nous et les lecteurs !

Logo bosquet

* Bonne nouvelle, à la date de parution de cet entretien, nous ne sommes plus qu'à quelques jours de la parution du deuxième dit Princesse Promise !
Alors pensez à nous suivre sur notre page Facebook (plus alimentée que Twitter ou Instagram) et à vous abonner à notre newsletter pour ne rien rater !

Angélica Brise Dragons Illustratrice Discussion Lettrine

Pierre Grise Pierre Grise
Auteur prolifique et talentueux, Anthony Boulanger a apporté sa « Pierre Grise&nbs...
  Les Trois Coups du spectre
Avec « Les Trois Coups du spectre », Louise Roullier nous plonge dans une riva...
Les Trois Coups du spectre

Ajouter un commentaire

 

Découvrez nos dernières 2 nouveautés :

 

9782490647446     9782490647507 cov

 

pour rêver et partir à l'aventure que vous soyez adulte ou bien plus jeune...